Bienvenue !

Actualité

Penser (à) l’Opéra, mon premier ouvrage collectif académique
Pas moins de huit disciplines scientifiques se retrouvent au cœur de cet ouvrage que j’ai eu le plaisir de diriger, imaginé à la suite de notre séminaire de décembre 2019.

 

 

 

Gérer une organisation à but non lucratif, mon premier manuel chez Dunod
Associations, fondations, établissements publics, derrière l’étiquette « OBNL » se cachent de nombreuses réalités. Je suis heureux de publier ce manuel que j’ai imaginé comme un équilibre entre théorie, pratique et applications.

Mon parcours en chiffres

16

Articles scientifiques publiés

11

Contributions de vulgarisation

5

Années d’enseignement

3

Ouvrages personnels ou collectifs

Continue Reading
  • Quelques mots d’accueil

    Ecrire est, pour moi, un besoin, une nécessité. Un besoin d’exprimer ses idées.
    Les confronter, les réinterpréter, les réaffirmer pour construire sa pensée et ce que l’on est.

    S’engager, c’est aussi, au-delà du contenu de l’engagement, porter un message : expliquer pourquoi agir est une nécessité, pour soi, pour les autres, pour le présent et pour l’avenir.

    C’est enfin transmettre une passion et une énergie. Proposer à chacun une nouvelle vision de l’action individuelle et collective.

  • Transmettre

    Transmettre est la raison d’être et d’agir de mes activités. Avec Laurent Alexandre, je considère que « professeur est le métier le plus important au XXIème siècle. » (in La guerre des intelligences, JCLattès).

    Ce site est un moyen parmi tant d’autres pour assurer la transmission de ce qui me stimule, et, par-là même, de fixer par écrit le parcours et le fil de pensée qui m’a conduit à jusqu’à la recherche académique en sciences de gestion.

    Guillaume PLAISANCE

Mes dernières publications

Articles, tribunes, chroniques, recensions, humeurs...

Maintenir sa gouvernance en temps de crise : les associations face à la pandémie

Face à la crise de la Covid-19, la gouvernance est souvent considérée comme un rempart crucial pour protéger les associations des difficultés les plus graves. Pourtant, la distanciation sociale imposée par les mesures sanitaires ainsi que les conséquences organisationnelles de la pandémie ont aussi affecté les dispositifs et instances de gouvernance. Grâce à l’approche contingente des organisations et au filtre du concept de capacités organisationnelles, la présente étude exploite les résultats d’un questionnaire envoyé aux associations un an après le début de la crise par les principaux réseaux associatifs français. L’analyse a porté sur les déterminants du maintien du bon fonctionnement du conseil d’administration : seuls les facteurs conjoncturels et l’accès aux ressources humaines bénévoles permettent de comprendre la gouvernance associative en temps de crise. Les ressources financières et les relations avec les partenaires, quant à elles, ne fournissent pas une compréhension significative. Si les principes de l’approche contingente ont été retrouvés, la focale doit se porter sur les bénévoles. Le concept de gouvernance associative est en cela discuté.

Lire cet article scientifique en intégralité ici.

Towards a relational governance of internal stakeholders in non-profit organisations (NPOs): when commitment is not enough

L’engagement des parties prenantes internes dans les OBNL est une ressource cruciale pour leur fonctionnement. Le contexte de désengagement trouve une réponse à travers la gouvernance des parties prenantes et ses mécanismes spontanés et spécifiques. Ces mécanismes reposent sur la qualité de la relation avec les parties prenantes et ses composantes (confiance, satisfaction, influence, engagement) et jouent un rôle dans la compréhension du succès organisationnel. L’étude est menée au sein du syndicat Jeunes Agriculteurs. Les résultats contribuent à la théorie de la dépendance des ressources, mais soulignent également l’importance d’une différenciation stratégique en fonction des parties prenantes.

Lire cet article scientifique en intégralité ici.

Restructuration, projet associatif, nouvelle stratégie : les déterminants des réorientations des associations françaises en temps de crise

Cet article s’intéresse aux déterminants des réorientations stratégiques des associations françaises, à savoir l’extension d’activités ou de nouveaux projets d’actions, des mutations du projet associatif ou encore des rapprochements avec d’autres associations. La proposition de cet article est alors de mieux connaître les déterminants des différents types de réorientations stratégiques dans le contexte des associations françaises et d’une crise globale exogène. L’étude est basée d’une part sur la récente stakeholder resource-based view ainsi que sur un questionnaire envoyé aux associations françaises ayant recueilli 10 926 réponses. Les résultats montrent que les valeurs associatives n’ont qu’un effet marginal, à l’inverse de la dépendance au capital humain ou de la coopétition. Les relations avec les partenaires publics et privés comme la santé de l’organisation ont en outre des effets ambigus. Cette recherche permet donc de pointer une dynamique propre au cas français et met en avant des piliers stratégiques autour de la communauté, de la soutenabilité des relations, du capital humain et de la coopétition.

Lire cet article scientifique en intégralité ici.

Les associations françaises face à la crise de la Covid-19 : une approche par les ressources et les parties prenantes

La pertinence des théories des parties prenantes et de la dépendance aux ressources est étudiée par l’analyse du fonctionnement des associations françaises face à la crise de la Covid-19. Grâce à une large enquête et une opérationnalisation des théories au filtre de l’orientation sociétale, sont mis en avant les effets positifs du maintien des dispositifs de gouvernance sur la performance de court terme, un effet positif de la dépendance aux parties prenantes sur l’adoption d’une orientation sociétale et un effet négatif pour la viabilité, ainsi que des rôles différenciés en fonction de l’horizon temporel de l’orientation sociétale sur la viabilité.

Lire cet article scientifique en intégralité ici.

Guillaume PLAISANCE – Guillaume PLAISANCE – Guillaume PLAISANCE